Historique

Meli au
fil des ans

Le miel de Meli est riche en saveur, mais aussi en histoire. Une histoire de plus de 75 ans autour d'un élément essentiel, une passion incroyable pour le goût et la qualité. Meli s'est fait connaître autrefois pour le miel, mais aussi avec Meli Park. Aujourd'hui, le miel et les produits dérivés y jouent le rôle central. Aujourd'hui encore, Meli est une entreprise familiale soudée qui sait chaque fois se montrer novatrice et qui s'investit avec conviction pour entreprendre durablement. 

1925

Alberic J. Florizoone : un entrepreneur-né

Les origines de Meli remontent à 1925. Son fondateur, Alberic Joseph Florizoone (°1907), s'est mis à vendre à ses voisins, à ses amis et à sa famille le miel qu'il récoltait au fond de son jardin. Quatrième génération d'apiculteurs, Albéric avait l'amour des abeilles dans ses gènes. Si l'apiculture était un loisir pour les générations qui l'avaient précédé, Albéric y voyait son avenir et il fit du miel son métier.

Albéric lança la vente en passant dans le journal local un article qui décrivait les qualités du miel, puis en vendant son miel en porte-à-porte dans les magasins proches. En un rien de temps, le miel Meli - encore vendu à l'époque sous le nom de Veurne-Ambacht Honing (le miel artisanal de Furnes) – fut un succès et, en 1927, notre entrepreneur remportait deux prix à l'exposition nationale d'abeilles de Leuven.

1928

La ruche de verre : une primeur mondiale

En 1928, Albéric eut l'idée d'apporter une ruche de verre dans le café de sa tante, afin de montrer à tous comment est fait le miel. Il donnait les explications nécessaires aux badauds et leur faisait goûter son miel.

Lors de l'Exposition Internationale d'Anvers, en 1930, sa ruche de verre, saluée comme une première mondiale, remporta la médaille d'or. Sa présence au Salon de l'Alimentation de Bruxelles a fait la première de journaux comme De Standaard, où sa ruche de verre a été décrite comme "l'une des curiosités de l'exposition". Plus que jamais convaincu du potentiel de son idée, Alberic Florizoone commença à imaginer le concept qui devait aboutir plus tard à Meli.

1934

Une passion qui se partage : les débuts de Meli Park

Grande était l'ambition d'Alberic Florizoone, qui chercha donc un nom plus commercial pour son miel. Il opta pour une anagramme du mot français Miel : Meli. En français car, avant la seconde guerre mondiale, le miel était surtout une délicatesse pour la bourgeoisie aisée, francophone. Il s'avéra par la suite que Meli est également le mot grec pour le miel, un joli hasard.

Un nouveau nom, une étiquette qui se remarque et un véritable paradis du miel.
Alberic bâtit à Adinkerke un édifice révolutionnaire, conçu par l'architecte cubiste Jozef Denorme. Le Palais des Abeilles ouvrit ses portes le dimanche de Pâques 1935, attirant immédiatement une foule de visiteurs. Albéric Florizoone fit toute la journée des visites guidées, si bien qu'au cours des jours, des semaines et des années qui suivirent, les visiteurs furent toujours plus nombreux à Adinkerke. Avec une salle de conférence, un lieu d'exposition, un espace ouvert pour les ruches et une cafétéria avec terrasse, Albéric disposait d'un endroit où il pouvait recevoir les visiteurs et les guider dans l'univers des abeilles. Au sous-sol se trouvait un local où l'on pouvait centrifuger le miel et remplir des pots Ce fut le début de Meli Park.

1952

Meli Park ouvre officiellement ses portes : une première en Europe

Le nombre des visiteurs a connu un léger recul durant la seconde guerre mondiale, toutefois le Palais des Abeilles a ensuite attiré tellement de visiteurs qu'il a fallu l'agrandir. On a construit un nouveau complexe d'immeubles donnant sur l'immense parc aux oiseaux, très populaire, de petits bâtiments rustiques, la prairie des cerfs, l'étang des flamants roses... Un rêve devenu réalité car, au cours des années suivantes, le parc s'est développé sous le nom de Meli Park jusqu'à devenir l'attraction de la côte belge.

Au fil des ans, de nouvelles attractions sont arrivées, comme le bois des Contes, un zoo bien peuplé, les fontaines dansantes, l'Apirama, le Carioca, le Splash, le monorail et bien d'autres encore. Et c'est ainsi qu'Alberic Florizoone devint un pionnier européen des parcs d'attraction, sans en avoir jamais eu l'intention. Avec une économie en croissance, le temps libre prenait de plus en plus d'importance pour les Européens, et Meli Park accueillait chaque jour de grands nombres de visiteurs. Des familles et des classes scolaires arrivaient même de France, d'Allemagne et d'Angleterre pour visiter le parc. Ce succès, la famille Florizoone en est encore fière aujourd'hui !

Albéric Florizoone a été honoré en 1999 pour son travail de pionnier, à titre posthume puisqu'il est décédé en 1992. Sa photo trône dans le Hall of Fame de l'International Association of Amusement Parks and Attractions (IAAPA), à côté de celles de Walt Disney et Anton Pieck. Pour se concentrer mieux encore sur son cœur de métier, le miel et les produits dérivés, la famille Florizoone a revendu le parc la même année à Studio 100. Après un rebranding, celui-ci connaît une deuxième vie sous le nom de Plopsaland.

1960

Meli devient une marque nationale

À Adinkerke, l'entreprise, qui se trouvait à l'étroit en raison du succès du parc, devait aussi faire face à la demande croissante de la grande distribution et des premiers supermarchés. Il devenait de plus en plus difficile d'approvisionner toute la Belgique en miel à partir d'Adinkerke. Meli déménagea donc et déplaça ses installations de remplissage à Bruxelles, où il était possible de réaliser une autre ambition d'Albéric : l'importation. Il voulait en effet pouvoir fournir suffisamment de miel durant toute l'année. Le miel étant un produit d'hiver en Belgique, il a fallu en chercher ailleurs. Dans les années 60 et 70, Meli a grandi avec la distribution belge et son miel est devenu un article de marque national.

1995

Le flacon doseur fait son entrée & Meli retourne à ses racines

Une étude de marché a montré en 1995 une augmentation constante de la consommation de miel liquide. Pour répondre aux attentes du client, Meli a lancé le flacon doseur souple. Sa facilité d'utilisation en cuisine a sérieusement boosté les ventes. Meli s'est ainsi fait remarquer à l'étranger, passant ainsi à l'international.

Le bâtiment de Bruxelles ne suffisait plus face à la croissance internationale de Meli. Figurant à l'inventaire du patrimoine, il n'offrait pas de possibilités d'extension. Meli s'est donc mis à la recherche d'un nouveau site, avec une préférence pour Furnes : c'est ainsi que l'entreprise a retrouvé son port d'attache d'origine.

Meli a donc ouvert en 1997 à Furnes (Belgique) une des usines de remplissage les plus modernes d'Europe. Sur une superficie de 4 660 m2, équipée d'une technologie de pointe, elle possède notamment la première ligne de remplissage entièrement automatique pour les flacons doseurs. Cette même année, le miel Meli a été reconnu par plusieurs instituts garants de la qualité.

2008

Meli investit à fond : l'écologie d'abord

Durant les années suivantes, Meli investit notamment dans la construction de 2 905 m² de panneaux solaires et dans une citerne de stockage pour ses eaux usées riches en carbone (en collaboration avec la société d'épuration de l'eau Aquafin). De gros investissements ont également été consentis dans la production, l'espace de stockage, le contrôle de qualité et un laboratoire interne.

2018

Du matériel NMR pour garantir la qualité

Depuis ses débuts, Meli a toujours misé sur la qualité. L'entreprise dispose ainsi de son propre laboratoire dans lequel sont effectués chaque jour des analyses. De nouveaux investissements ont permis en 2018 l'acquisition d'une machine NMR (Nuclear Magnetic Resonance), une technologie de pointe capable de garantir la pureté et la traçabilité du miel.

La machine à NMR pourrait être comparée à un scanneur alimentaire : elle réalise une carte d'identité de chaque miel Meli, garantissant ainsi à tout moment son authenticité, sa qualité, sa fraîcheur et sa provenance. 100 % qualité, 100 % nature !

En 2019

Meli aujourd'hui

À ce jour, Meli est encore une entreprise familiale soudée, avec près d'un siècle d'existence ! L'entreprise individuelle d'Albéric s'est développée jusqu'à devenir un acteur européen de taille moyenne qui emploie aujourd'hui plus de 50 collaborateurs permanents. Et son terrain d'entreprise à la pointe du progrès représente aujourd'hui une superficie de 14 035 m2.

En 2019, on ne se concentre plus seulement sur la recherche de la meilleure qualité, mais aussi sur la durabilité et une attitude responsable vis-à-vis de l'environnement, de la société et de l'homme. Presque un siècle et Meli c'est toujours tout naturel !